MENU

COMMUNE NOUVELLE DES HAUTS DE BIENNE     La Mouille Lézat Morez
Voie douce le long de La Bienne : Echappée Bienne

Voie douce le long de La Bienne : Echappée Bienne

Echappée Bienne : voie douce au coeur de la Ville de Morez

Et si vous imaginiez un cheminement sans voiture ou engin motorisé qui vous permette de relier les stades de La Doye à l'ancienne route de Saint-Claude, en longeant La Bienne ? C'est plutôt une belle idée, non ?

C'est ce que vous propose le projet de « voie douce » : créer une voie de déplacements doux (déplacements non motorisés à pieds, en vélo, poussette, trottinette, roller, fauteuil roulant, etc.) sur toute la longueur de La Bienne, du Nord au Sud de la ville soit une distance de 4 kilomètres entre les stades de La Doye et l'ancienne route de Saint-Claude dans le quartier du Bas de Morez. 

Imaginée comme la nouvelle colonne vertébrale de la ville, cette voie douce permettra à chacun de se ré-approprier la ville, de redécouvrir la Bienne mais aussi de créer de nouveaux lieux d’échanges et de convivialité. Aires de jeux et de pique-nique, espaces de détente et de contemplation, équipements sportifs, aménagements au bord de l’eau, avec pourquoi pas des plages, rythmeront ainsi ce cheminement qui sera accessible à tous.

Le projet est actuellement dans sa phase d'étude. Nous sommes accompagnés par les cabinets rhônalpins Trait d'Union, Indigo et Terra Publica. Une présentation publique de l'étude a eu lieu en février 2019. Téléchargez le dernier rapport de l'étude en cliquant ici.

Exposition de l'étude à ciel ouvert !

Depuis l'été 2019, une exposition est installée sur le parvis de la mairie pour vous présenter plus en détail ce projet d'envergure. Cette exposition sera alimentée au fur et à mesure de l'évolution de l'étude. La mairie est à votre disposition si vous souhaitez faire des remarques et proposer des idées ! Vous pouvez également consulter cette exposition en ligne ci-dessous : 

 

 

 

Exemples de croquis des futurs aménagements de l'Echappée Bienne

Un projet consolidé par des études et une participation des habitants. 

Avant d'élaborer des scénarios d'aménagement, le projet de voie douce a fait l'objet d'études spécifiques, afin de préciser les besoins et les contraintes du territoire. Cette étape a été complétée par une phase de concertation avec les habitants qui a montré vos attentes et vos besoins. 

Une phase de concertation a eu lieu en mai 2017. Elle a réunit plus de 200 habitants autour d'une exposition participative. Les élus du Conseil municipal des Enfants ont également été impliqué avec un atelier participatif, de même que les collégiens en 6ème avec un questionnaire.

Les conclusions de cette concertation sont consultables dans le rapport téléchargeable mais voici les principales : 

  • Une attente importante sur les modes doux et les aménagements "nature" et de repos.
  • Un sentiment d'identité morézienne incarnée par les viaducs et l'architecture du XIXe siècle du centre-ville.
  • Une culture forte de la promenade et des activités de jeux.
  • Une majorité des déplacements piétons et cycle concentrés sur les bords de la Bienne et rue de l'Industrie. 

Une volonté générale de requalification urbaine, avec une attention particulière sur le centre-ville. 


Une seconde phase de concertation s'est déroulée en novembre 2019


- Avec les lycées au Lycée Victor Bérard puis avec le public dans le hall de la Mairie. Cette concertation réalisée en deux temps avait pour but d'analyser finement les attentes d'un large public pour l'aménagements du futur Parc Lamy Jeune et du Square des Forges. Il en résulte une attente forte en matière d'espace public végétal avec des ambiances multiples en variant le contemporain et le naturle pour satisfaire les différentes typologies d'utilisateurs. 

- Avec les commerçants pour échanger sur les futurs aménagements de la Place Lissac. Il était important de connaître leurs besoins et leurs attentes pour développer ce lieu stratégique. 




Les Financeurs

Le projet de Voie Douce est en cours d'étude (APD) Nous sommes accompagnés par les cabinets rhônalpins Trait d'Union, Indigo et Terra Publica.

Pour ce projet, la ville de Morez-Hauts de Bienne, accompagnée par le Parc Naturel Régional du Haut-Jura, a été sélectionnée par le Ministère de l'Ecologie dans le cadre d'un appel à projet national lancé en marge du  la COP21.

Les études préalables sont menées avec le soutien financier de :

- L'état dans le cadre de la politique TEPCV (Territoire à Energie Positive Croissance Verte) à hauteur de 60 %
- La région Bourgogne-Franche-Comté à hauteur de 20 000 €


http://www.tepcv.developpement-durable.gouv.fr 
https://www.bourgognefranchecomte.fr/ 
http://www.parc-haut-jura.fr/